Quelle est la consommation électrique d’un sauna ? (traditionnel et infrarouge)

par | 8 mars 2024

Les saunas sont-ils gourmands en électricité ?

Les hausses fréquentes du prix du kWh nous incitent de plus en plus à nous intéresser au coût énergétique de nos appareils. Il en va de même pour les équipements de bien-être. Avant d’acheter un sauna infrarouge ou un sauna traditionnel (aussi appelé sauna à vapeur ou sauna finlandais) équipé d’un poêle électrique, il est judicieux de connaître sa consommation énergétique et d’estimer son coût mensuel ou annuel

Nos équipes Clairazur, spécialistes des équipements de bien-être (spas, spas de nage, saunas traditionnels, saunas infrarouges, hammams) depuis plus de 30 ans et présentes dans une douzaine de magasins en France, sont d’ailleurs régulièrement questionnées sur la consommation électrique de nos saunas. Dans cet article, nous allons tenter de répondre à toutes vos questions sur la consommation des saunas, toutes marques confondues, en vous apportant un maximum d’informations. 

Nous commencerons par analyser les divers facteurs qui influent sur la consommation énergétique des saunas électriques et infrarouges, puis nous nous intéresserons à la consommation énergétique de ces deux types de saunas, tout en estimant les coûts associés. Enfin, nous partagerons avec vous des astuces pratiques pour réduire efficacement la consommation électrique de votre sauna, vous permettant ainsi de mieux contrôler votre facture d’électricité.

Consommation électrique d’un sauna : les facteurs fluctuants 

Un sauna traditionnel bois avec une grande surface vitrée

La conception

La conception d’un sauna a un impact direct sur sa consommation électrique. Par exemple, les saunas construits avec des matériaux isolants, offrant notamment une large surface de bois, permettent de conserver la chaleur plus longtemps et de limiter ainsi la consommation d’électricité. A l’inverse, les cabines qui comportent de larges surfaces vitrées nécessitent plus d’énergie pour chauffer l’air et maintenir la température désirée. 

La qualité de fabrication 

La qualité de fabrication d’un sauna est un facteur déterminant dans sa consommation électrique. En effet, un sauna de qualité dispose généralement d’un meilleur pouvoir isolant. Cela signifie qu’il conserve mieux la chaleur, réduisant ainsi le besoin de chauffage durant les séances et donc la consommation d’énergie. 

Les dimensions du sauna 

La taille de la cabine est un facteur clé dans sa consommation électrique. En règle générale, plus le volume du sauna est important, plus sa consommation d’énergie sera élevée pour chauffer la cabine et la tenir en température. Il est donc essentiel de bien réfléchir à la taille de votre cabine en fonction de vos besoins et de votre budget énergétique.

L’emplacement (intérieur/extérieur)

L’emplacement du sauna influe également sur la consommation électrique. Un sauna installé en extérieur, confronté aux variations de température et aux intempéries, demandera plus d’énergie pour maintenir la température dans la cabine. De même, l’emplacement du sauna à l’intérieur de la maison peut également influer sur la consommation. Un sauna installé dans une pièce déjà chauffée aura une consommation moindre qu’un sauna installé dans un sous-sol non chauffé par exemple.

Fréquence et durée des séances 

Pensez-vous utiliser votre sauna une, deux ou trois fois par semaine ? Combien de temps dureraient vos séances : 10, 15, 20 ou 30 minutes ou plus ? Ces questions sont loin d’être anodines ! En effet, la fréquence et la durée des séances de relaxation dans un sauna traditionnel ou infrarouge font considérablement varier la consommation électrique de l’équipement.

Il est aussi intéressant de noter que le temps de chauffe (préchauffage), d’environ 15 minutes pour un sauna infrarouge et de 30 minutes pour un sauna traditionnel, contribue également à la consommation totale. 

Un sauna est équipé d'un poêle électrique.

La puissance du poêle électrique

La puissance du poêle électrique est généralement liée à la taille du sauna (volume d’air à chauffer) ainsi qu’à son coefficient isolant. Par conséquent, plus un sauna est grand, plus le poêle électrique devra être puissant et plus il consommera d’énergie. 

Quelle puissance choisir pour un sauna électrique ?

La puissance du poêle électrique doit être proportionnelle à la taille du sauna. Un poêle trop puissant pour le volume de la cabine pourrait entraîner une surconsommation d’énergie inutile, tandis qu’un poêle sous-dimensionné ne parviendrait pas à atteindre une température suffisante. Pour un sauna standard, on compte en moyenne 1 kW par mètre cube à chauffer.

Quelle alimentation pour un sauna finlandais ou infrarouge ? 

L’alimentation électrique d’un sauna dépend du type de sauna et de sa puissance. Pour des raisons d’équilibrage électrique, un sauna finlandais (ou traditionnel) aura de préférence une alimentation en triphasé, tandis qu’un sauna infrarouge requiert une alimentation plus standard de 230 V

Puissance et consommation énergétique d’un sauna traditionnel avec un poêle électrique (kWh)

Un sauna d'angle est installé dans une salle de bain

Le fonctionnement du sauna électrique repose sur le poêle électrique. Ce dernier chauffe des pierres volcaniques qui vont ensuite réchauffer l’air et les parois de la cabine. La consommation électrique d’un sauna dépend de la puissance du poêle, qui varie généralement de 3 kW à 15 kW selon la taille du sauna.

Puissance et consommation électrique d’un sauna infrarouge (kWh)

Un sauna infrarouge fonctionne grâce à l’émission de rayonnements infrarouges. Ces rayonnements proviennent de panneaux, souvent en carbone, qui diffusent la chaleur directement sur le corps, contrairement au sauna traditionnel qui chauffe l’air ambiant. La consommation électrique d’un sauna infrarouge est inférieure à celle d’un sauna traditionnel. Elle oscille généralement entre 1 et 3 kW.

Estimation du coût de la consommation d’énergie d’un sauna électrique et d’un sauna infrarouge (en euros)

Un homme est allongé dans un sauna infrarouge.

Coût énergétique d’un sauna électrique 

La puissance moyenne d’un sauna électrique est de 8 kW. Prenons cette puissance en exemple pour les estimations du coût de la consommation électrique qui suivent. 

Si un sauna électrique est équipé d’un poêle de 8 kW et qu’il est utilisé durant 1 heure (30 minutes de préchauffage + 30 minutes de séance) une fois toutes les semaines, avec un prix du kWh de 25 centimes, sa consommation électrique est au minimum de 32 kWh par mois (384 kWh par an) et coûte au propriétaire environ 8 euros par mois (soit un peu moins de 100 euros par an en moyenne). 

Si le sauna est utilisé deux fois par semaine, sa consommation électrique est au minimum de 64 kWh par mois (768 kWh par an) et coûte au propriétaire environ 16 euros par mois (soit un peu moins de 200 euros par an en moyenne). 

Coût énergétique d’un sauna infrarouge 

Le sauna infrarouge est moins gourmand en énergie que le sauna à vapeur (traditionnel). 

Un sauna infrarouge 1 place avec une puissance de 1,5 kW qui est utilisé durant 1/2 heure (15 minutes de préchauffage + 15 minutes de séance) une fois par semaine consomme au minimum 3 kWh par mois (36 kWh par an) et coûte au propriétaire moins d’1€ par mois ! Pour une utilisation du sauna infrarouge de cette puissance deux fois par mois, la consommation électrique mensuelle de l’équipement sera de 6 kWh par mois (72 kWh par an) et coûtera au propriétaire au minimum 1,5 € par mois (un peu moins de 20 € par an en moyenne). 

Un sauna infrarouge de 3/4 places avec une puissance de 3 kW qui est utilisé durant 1/2 heure (15 minutes de préchauffage + 15 minutes de séance) une fois par semaine consomme au minimum 6 kWh par mois (72 kWh par an) et coûte au propriétaire environ 1,5 € par mois (soit un peu moins de 20 euros par an en moyenne). Si le sauna est utilisé deux fois par semaine, il consomme 12 kWh par mois (144 kWh par an) et coûte au propriétaire environ 3 € par mois (soit un peu moins de 40 euros par an en moyenne).

Astuces pour réduire la consommation d’un sauna et sa facture d’électricité 

Zoom sur l'intérieur d'une cabine de sauna

Comment réduire la consommation électrique d’un sauna ? Voici nos astuces :

1. Optez pour un four à chaleur pulsée : les saunas équipés de systèmes de chaleur pulsée offrent une distribution plus uniforme de la chaleur, favorisant une montée en température plus rapide. Cette technologie permet également de récupérer les calories élevées dans la cabine pour les redistribuer vers la partie basse, améliorant ainsi l’efficacité énergétique de l’appareil.

2. Minimisez les ouvertures de porte pendant les séances : évitez d’ouvrir fréquemment la porte du sauna pendant les sessions, car chaque ouverture entraîne une perte significative de chaleur. En maintenant la porte fermée autant que possible, vous conservez la chaleur à l’intérieur, réduisant ainsi la nécessité de réchauffer la cabine fréquemment.

3. Entretenez régulièrement l’équipement : outre l’entretien des résistances (et du générateur de vapeur pour des fours combi), assurez-vous de maintenir l’ensemble du sauna en bon état. Vérifiez le positionnement des pierres pour quelle ne soient pas tassées et améliorer la circulation d’air, mais aussi l’étanchéité des portes et des fenêtres pour éviter les fuites de chaleur. Un sauna bien entretenu fonctionne de manière plus efficace et consomme moins d’énergie.

4. Pulvérisez de l’eau sur les pierres pendant la montée en température : augmentez l’hygrométrie de la cabine en pulvérisant de l’eau sur les pierres pendant la phase de chauffe. Cela améliorera la conductivité de l’air, rendant la chaleur plus perceptible et permettant une montée en température plus rapide sans avoir besoin d’augmenter excessivement la puissance du sauna.

5. Programmez des sessions de sauna efficaces : planifiez des sessions de sauna de manière efficace en respectant le temps recommandé de chauffe. Évitez de laisser le sauna en fonctionnement sans l’utiliser, et entrez dès que la température souhaitée est atteinte pour maximiser l’efficacité énergétique.

A savoir : la meilleure manière de consommer moins d’énergie tout en ayant un sauna à domicile, c’est de bien choisir son équipement ! Acheter un sauna bien conçu avec des matériaux de qualité et une isolation perfectionnée, c’est la garantie de pouvoir faire des bains de chaleur sèche chez soi sans impacter de manière considérable sa facture d’électricité.

Être conseillé par un Responsable Projet

Complétez le formulaire ci-dessous pour être contacté par un conseiller Clairazur qui pourra vous apporter des informations complémentaires sur nos équipements et vous accompagner dans votre projet.

Articles similaires