Spa et consommation énergétique : 10 astuces pour réduire votre facture d’électricité

par | 5 avril 2023

Dans un contexte où le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter, il est naturel de s’interroger sur l’impact de la consommation énergétique d’un spa sur sa facture d’énergie mais aussi de s’intéresser aux différents moyens qui permettraient de réduire sa note d’électricité. Que vous soyez déjà l’heureux propriétaire d’un bain à remous ou que vous envisagiez d’acquérir un tel équipement, les astuces pour faire baisser la consommation d’énergie d’un spa sont toujours bonnes à prendre !

Chez Clairazur, spécialiste du spa en France depuis plus de 30 ans, nos équipes proposent à la vente des produits qui sont conçus pour offrir un maximum de performance tout en utilisant un minimum d’électricité. En effet, nos clients sont généralement ravis de ne découvrir qu’une augmentation légère, voire négligeable, de leur facture d’énergie après l’installation et l’utilisation de leur bain bouillonnant. « Le spa consomme beaucoup moins que ce que je pensais. Je n’ai pas calculé combien il consommait exactement mais la différence n’est pas notable sur les factures d’électricité », explique notamment Alexia, cliente chez Clairazur.

Malgré cela, nos clients sont curieux de savoir ce qu’ils peuvent mettre en place pour continuer de diminuer le coût énergétique de leur bain à remous au quotidien. Nous avons donc répertorié dans cet article quelques conseils à suivre en amont de votre achat mais aussi quelques astuces que nous donnons volontiers à notre clientèle, désireuse d’adopter de nouvelles habitudes moins énergivores.

Si vous souhaitez faire des économies d’énergie tout en profitant pleinement de votre spa, voici 10 astuces qui pourraient faire baisser le montant de votre facture d’électricité !

1) Choisir un spa doté d’une isolation perfectionnée

Un spa portable est installé en extérieur, à proximité d'une piscine.

Avant d’acheter un bain à remous, nous vous préconisons de prêter une grande attention à l’isolation de la coque. C’est un élément essentiel qui permet de limiter les déperditions de chaleur et, par conséquent, le fonctionnement du système de chauffage. Préférez un spa dont l’isolation est composée de mousse polyuréthane et d’une feuille d’aluminium réfléchissante. Vérifiez également que toutes les parois et le dessous de la cuve sont isolés. Un spa doté d’une isolation perfectionnée est gage de qualité mais aussi d’économies !

2) Opter pour un spa avec un système de filtration efficace

En amont de votre achat de spa, prenez le temps d’étudier la partie « filtration ». En effet, plus un système de filtration est performant, plus l’eau est propre et cristalline rapidement. Ainsi, l’utilisateur d’un bain à remous équipé d’une telle technologie peut se permettre de baisser le nombre d’heures de filtration et de réduire sa consommation d’électricité mais aussi de changer l’eau moins souvent, évitant ainsi la répétition de la phase de chauffage d’une eau « neuve ». C’est le cas des propriétaires d’un spa de la gamme Infinity ! Ces bains à remous disposent d’un système de filtration « autonettoyante » qui aspire les dépôts de fond, la surface du bassin et filtre 100 % de l’eau.

Opter pour un spa équipé d’un système de filtration aussi efficace, c’est déjà faire un pas vers des économies sur votre consommation électrique. 

Vous avez été séduit par un spa équipé de pompes bi-vitesse ? Prenez garde à leur consommation d’énergie. Certes, elles garantissent une excellente filtration de l’eau d’un bain à remous mais elles sont connues pour être énergivores. Préférez un spa équipé de pompes de circulation dédiées à la filtration qui sont plus économiques et assurent une hygiène de l’eau impeccable.

Autre astuce pour réduire la consommation de son spa et faire des économies d’énergie : vérifiez que le filtre de votre bain à remous est propre et pensez à le changer régulièrement.

3) Sélectionner un spa équipé de pompes de massage économiques

Si vous souhaitez accueillir un spa à votre domicile pour profiter de longues séances de relaxation et de massages sans avoir de mauvaise surprise au moment de régler votre facture d’électricité, nous vous conseillons de vous renseigner sur les pompes de massage mais aussi sur le nombre de jets. En effet, certains fabricants « low cost » réalisent des pompes très énergivores et multiplient le nombre de jets pour procurer des massages dits « puissants » aux utilisateurs. Bien que ce système soit efficace, son utilisation provoque un important pic de consommation dès que vous activez tous les jets.

Or, un bon massage n’est pas lié au nombre de jets. Les marques leaders sur le marché du spa l’ont bien compris. Elles proposent des bassins équipés de pompes qui s’adaptent à un nombre de jets plus réduit pour garantir une consommation énergétique raisonnable lors de chaque utilisation. Si vous désirez limiter votre consommation en électricité, dirigez-vous vers ce type d’équipement.

A savoir : les pompes de massage énergivores et les jets en surnombre ont un autre inconvénient. Pour assurer leur fonctionnement, il peut être nécessaire de disposer d’une ligne électrique plus puissante (32 ampères) alors qu’un spa nécessite généralement une ligne de 20 ampères, soit la même intensité électrique requise pour une machine à laver.

Un spa est encastré dans une terrasse en bois et entouré de verdure.

4) Déterminer le bon emplacement pour le spa

Spa intérieur

Si vous pensez placer votre bain à remous en intérieur, sachez que sa consommation énergétique sera moindre par rapport à un bain bouillonnant positionné en extérieur. En effet, il est moins sujet aux différences de température.

Astuce : il vaut mieux augmenter la température de la pièce de quelques degrés plutôt que d’accroître la température du bassin. En effet, chauffer l’eau coûte plus cher que de chauffer l’air.

Spa extérieur

Astuce : pour limiter la consommation d’énergie d’un spa en extérieur, il est important de le placer à l’abri du vent pour éviter les déperditions de chaleur.

5) Utiliser une couverture thermique pour spa

Astuce simple mais essentielle pour réaliser de vraies économies d’énergie : ne faites pas l’impasse sur la couverture thermique ! A partir du moment où vous n’utilisez pas votre spa, il faut systématiquement le couvrir avec sa couverture. Elle protège le bain à remous des saletés, mais elle a surtout la capacité de maintenir l’eau chaude et, par conséquent, de réduire l’utilisation du système de chauffage.

 Si vous laissez votre bain bouillonnant fonctionner sans couverture alors que personne n’en profite, c’est comme si vous chauffiez votre maison avec les fenêtres grandes ouvertes ! Par contre, si vous adoptez le réflexe de couvrir votre spa avec une couverture adaptée à la fin de chacune de vos séances de relaxation, vous devriez diminuer la consommation énergétique de votre équipement et voir une différence sur votre facture d’électricité.

6) Faire fonctionner le spa la nuit (option heures pleines heures creuses)

Un spa portable est placé en extérieur, sous un abri. Il offre une vue mer à l'orée de la nuit.

Cette astuce n’est valable que si vous disposez de l’option « heures pleines heures creuses » dans votre abonnement d’électricité et de la possibilité de gérer les heures de chauffage sur votre spa. Il peut alors être intéressant de faire fonctionner votre bain à remous la nuit. En effet, durant les heures creuses, soit les moments où la demande en électricité est moins élevée, vous bénéficiez d’un tarif avantageux.

7) Hiverner le spa durant les mois les plus froids de l’année

Vous pouvez profiter de votre spa en toute saison, c’est certain ! Si vous utilisez votre bain à remous durant tout l’hiver, il faut s’attendre à la note d’électricité correspondante. Mais si vous souhaitez faire des économies d’énergie, nous vous préconisons d’hiverner votre bain bouillonnant quand les températures extérieures sont particulièrement basses et impliquent une grande consommation énergétique pour que votre bain à remous réussisse à maintenir l’eau à la température désirée. De plus, nous savons que les utilisateurs ont tendance à fortement augmenter la température de leur spa en hiver pour avoir envie d’y plonger.

Un spa portable est placé sur une terrasse en extérieur, sous une pergola qui le protège de la nage.

Trois options s’offrent à vous :

  1. Vous pouvez vider entièrement votre spa et décider de le remettre en route à l’arrivée des beaux jours
  2. Vous avez la possibilité de diminuer la température de l’eau au minimum (hors gel) et de laisser le système de filtration en fonctionnement pour éviter de vidanger l’eau de votre bain à remous au printemps
  3. Si vous pensez utiliser votre bain bouillonnant quelques fois durant l’hiver, nous vous conseillons de régler la température de l’eau de votre spa entre 15 et 20 degrés. La consommation énergétique du bain à remous sera minime. De plus, dès que vous souhaiterez augmenter la température de l’eau pour profiter de votre équipement, le pic de consommation pour atteindre la température désirée sera moindre.

8) Adapter la température de l’eau du spa

Pour réduire la consommation énergétique de votre spa, nous vous conseillons d’adapter la température de l’eau du bain à remous aux températures extérieures. En effet, les utilisateurs ont tendance à vouloir une eau plus chaude quand il fait froid dehors. Or, pour éviter une consommation d’énergie excessive, il faut réduire l’écart entre la température de l’eau et les températures extérieures. Quelques degrés en moins peuvent faire la différence sur votre note d’électricité.

9) Contrôler la consommation énergétique du spa

Afin de vérifier que vous adoptez bien les bons gestes pour maîtriser la consommation énergétique de votre spa, nous vous préconisons de consulter régulièrement l’application de votre fournisseur d’électricité ou d’installer un petit module qui vous permet de suivre votre consommation électrique en temps réel.

Un spa portable est installé sur une terrasse en pierre.

10) Installer une pompe à chaleur

Certains de nos clients font le choix d’installer une pompe à chaleur pour faire baisser le montant de leur facture d’électricité. En effet, elle consomme moins d’énergie qu’une résistance électrique car elle absorbe la chaleur de l’air et la transfère dans l’eau du bain bouillonnant. Il faut cependant plusieurs années pour que cet achat devienne rentable.

Attention : l’astuce de chauffer le spa la nuit n’est plus valable avec une pompe à chaleur !

En résumé…

Pour profiter d’un spa tout en limitant sa consommation énergétique, il faut :

  • Choisir le bon modèle : il doit être bien isolé, équipé d’un système de filtration performant et de pompes de massage économiques
  • Trouver le bon emplacement
  • Augmenter la température de l’air plutôt que la température de l’eau pour un spa intérieur
  • Placer un spa en extérieur à l’abri du vent
  • Utiliser rigoureusement la couverture thermique
  • Programmer le fonctionnement du système de chauffage la nuit si vous avez l’option heures pleines heures creuses dans votre abonnement d’électricité
  • Hiverner le spa durant les mois les plus froids de l’année
  • Baisser la température de l’eau pour réduire l’écart avec les températures extérieures
  • Contrôler sa consommation énergétique via une application ou un module
  • Installer une pompe à chaleur

Être conseillé par un Responsable Projet

Complétez le formulaire ci-dessous pour être contacté par un conseiller Clairazur qui pourra vous apporter des informations complémentaires sur nos équipements et vous accompagner dans votre projet.

Articles similaires

Quelle est la durée de vie d’un spa rigide et d’un spa de nage ?

Quelle est la durée de vie d’un spa rigide et d’un spa de nage ?

Lorsque l’on investit dans un spa rigide, il est naturel de se demander quelle sera sa durée de vie. Découvrez les facteurs clés influençant la durée de vie d’un spa rigide. De la qualité des matériaux à l’entretien, cet article offre des conseils pour optimiser la performance de votre équipement bien-être.